1914 – 1918

1914 – 1918

 

EN GUISE D’INTRODUCTION

Une fois terminées les cérémonies commémoratives de la guerre 14-18, ce tremblement de terre –  dont nous subissons encore et pour longtemps les conséquences –  s’effacera rapidement  de notre mémoire collective  pour rejoindre la geste des grands événements nationaux. Ces grands moments  ont la particularité de faire oublier  les hommes qui en ont étés les acteurs avec leurs joies, leurs peines et leurs souffrances.

C’est ce qui m’a guidé, avec l’idée de mieux connaitre le parcours, pendant cette période,  des soldats dont le nom est porté sur le monument aux morts de 14-18 de Saint Loup. Cette compilation reste naturellement limitée et n’a pas la prétention d’être exhaustive. Elle  peut cependant suggérer des pistes de recherche pour les personnes qui souhaiteraient aller plus loin.

Le parcours des vingt-cinq soldats  dont il va être question est un raccourci saisissant de l’ensemble de cette période 1914-1918. Tout s’y trouve :

  • Les morts au combat avec bien souvent la disparition du soldat, les décès dans les infirmeries de campagne des suites des blessures reçues, les décès pour maladies contractées dans ce milieu hostile par des corps affaiblis (paludisme, grippe espagnole ….)
  • Les grandes périodes du conflit
  • avec l’année terrible 1914 – particulièrement dans les Vosges- pendant laquelle une hécatombe inconcevable faisait que la moitié d’un régiment  disparaissait en une journée

(A St Loup, des soldats partis le 3.08.1914 étaient fauchés par la mitraille dès le 10.08)

  • Avec les grandes batailles (La Marne, l’Artois, la Somme, Verdun, encore la Marne….)
  • Quant aux hommes, ils peuvent être
  • originaires de St Loup,
  • originaires des villages environnants mais domiciliés à St Loup, suite à leur travail et ou leur mariage
  • apparentés à des familles de St Loup ou y possédant un pied à terre occasionnel

 

Pour cette recherche, je me suis appuyé sur :

  •             les Archives Départementales du Rhône et de la Loire (Etat-Civil,  Recensements, Fiches Matricules Individuelles……..)
  •             les Historiques des Régiments engagés pendant cette période
  •             les Historiques des Grandes Unités  (Divisions, Armées……)
  •             les Journaux de Marche et des Opérations des Régiments
  •             des sites Internet tels que « Mémoire des Hommes »,  « Chtimist », etc……

Je dois attirer l’attention sur le fait que la chronologie de certains évènements n’est pas toujours homogène dans la mesure où des documents ont pu être rédigés –sur les mêmes faits – à des dates différentes, exploitant les éléments connus à ces mêmes dates.

J’ai repris sans interprétation autre que la logique les éléments ainsi collationnés. A ce sujet, il se doit d’être indiqué que la mention « Mort pour la France » n’apparait pas systématiquement. Cela résulte simplement de la non instruction de certains cas par les autorités de l’époque. La mention « Mort pour la France » est en effet accordée, suivant certaines conditions, en vertu des articles L488 à L492bis du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre. Ce manque administratif n’obère en rien le sacrifice consenti.

Mignard Jean-Jacques

Le récit complet : Les Poilus de 14-18