Conscrits – L’histoire

La Fête des Classes (ou des Conscrits),

une tradition Beaujolaise

conscrits-photo-001Chaque année, au début du mois d’avril, dans une atmosphère joyeuse et festive, toute la commune de Saint-loup se retrouve pour célébrer ses conscrits qui auront 10 ans, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80 ou plus, dans le cours de l’année. 

Ils vont se rassembler par décades, et défiler par les chemins du village au son des flons flons, au bruit des pétarades, aux vivas de la foule.

 

Les origines

Cette fête est directement liée à la conscription militaire. Durant le second empire, dès 1850, c’est un tirage au sort qui décidait de la conscription pour 7 ans, ou de l’exemption, des hommes âgés de 20 ans. Les moins chanceux célébraient cependant leur départ par forces libations et festivités, et ce dans toute la France. Avant leur incorporation sous les drapeaux, deux caladois se présentèrent aux autorités militaires en grand habit et gibus.

L’humour ne leur faisait pas défaut ! Ce fut la naissance d’une tradition qui, au départ, ne concernait que les 20 ans. Mais dès 1880, les 40 ans s’y joignirent, se rappelant de leur propre conscription, puis les 30 ans et progressivement toutes les classes d’âge. Si les femmes ont rejoint leurs conscrits dans presque toutes les communes, c’était et cela reste une affaire d’hommes à Villefranche en Beaujolais.

 

La fête aujourd’hui

C’est devenu très vite une fête emblématique de toutes les communes du pays Beaujolais et de quelques communes limitrophes du lyonnais, de l’Ain, de la Loire et de la Saône et Loire. L’aspect militaire qui présidait à la fête jusqu’au milieu du XXIème siècle, a complètement disparu, si ce n’est le tutoiement de rigueur à l’intérieur d’une classe et le son de la trompette et du tambour. Le Beaujolais célèbre ses classes de janvier à mai, nos communes du sud étant plus printanières que celles du haut beaujolais plus hivernales.

A Saint-Loup, le défilé s’est très tôt féminisé et la fête s’est ouverte aux 10 ans.

Si le gibus orné d’un ruban aux couleurs de chaque décade et l’habit sont des intangibles de la fête en Calade, ils ont tendance à disparaître ans nos communes, où chaque décade se distingue par une tenue autour d’une thématique définie par la Classe. La messe des conscrits, le portage de fleurs aux anciens, le défilé, l’hommage aux morts pour la France, le grand vin d’honneur, le banquet, l’embrasement du balai sont devenu des codes de la fête de Saint-Loup. Il ne faut pas oublier également le traditionnel retinton, qui se définit comme la fête après la fête. Depuis quelques décennies, les 18 ans, symbolisés par des biberons, et les 19 ans, les balayant, qui auront pour rude tâche de détruire le balai construit par les 20 ans, se sont invités aux rangs des conscrits.

L’organisation

Pour chaque classe s’est constituée une association. Ce sont elles qui rythment l’année d’événements, d’initiatives, de sorties en bus, de journée boudin, de concours de belote ou de pétanque… et qui permettent de se constituer un pécule qui sera utilisé pour financer la fête décennale de chaque classe.

 

Les couleurs par décades

  • Blanc : 10 ans
  • Vert : 20 ans
  • Jaune : 30 ans
  • Orange : 40 ans
  • Rouge : 50 ans
  • Bleu : 60 ans
  • Violet : 70 ans
  • Prune : 80 ans
  • Bleu, Blanc, Rouge : 90 ans ou plus

 

Les présidents de classe